Recherche et développement

Pour approfondir le sujet des besoins d’innovation de la filière, les pôles de compétitivité organisent des webinaires thématiques :

 

Prochains évenements

    Evenements passés

    Programme France 

    Véhicule autonome

    Sécurité, ADAS, Véhicule autonome

    Capteurs

    Véhicule et sécurité

    Gestion des données et sécurité

    Fusion des données et IA

    Le véhicule autonome, environnement et infrastructure

    Programme France 

    Véhicule Connectés et Services

    Connectivité et mobilité intuitive

    Interfaces homme-machine (IHM)

    Communication et données

    Objets de mobilité pour tous

    Usage et intermobilité

    Autres sujets d’intérêts

    Bien être à bord

    Acoustique

    Qualité de l’air

    Chauffage et climatisation

    Procédés et assemblage

    Nouveaux matériaux

    Assemblages multi-matériaux

    Fabrication additive

    Usine numérique/ Industrie 4.0

    Programme France 

    Véhicule à faible empreinte environnementale

    Electrification et hybridation

    Systèmes de stockage d’énergie – Batteries

    Systèmes de stockage d’énergie – H2

    Chaînes de traction hybrides et électriques

    Nouvelles architectures véhicules

    Infrastructures de recharge

    Actionneurs et machines électriques

    Composants électroniques actifs et passifs

    Groupe motopropulseur à combustion interne

    Moteur à combustion interne

    Conversion et gestion de l’énergie

    Auxiliaires et transmissions

    Post-traitement

    Carburants

    Rendement véhicule

    Allègement

    Aérodynamique, frottements et acoustique

    Réduction matière, empreinte environnementale

    Cybersecurity and cybersecurity certification policy

    Position technique de filière. Document en Anglais The members of the PFA take cybersecurity very seriously. Vehicles are increasingly making use of connectivity and information-sharing to further improve road and vehicle safety and offer new features. Opportunities come with risks, and these new levels of connectivity also introduce completely new cybersecurity risks for vehicles. Direct cyberattacks on cars or indeed a whole vehicle fleet may have an impact on road user’s interests, such as safety, data privacy, operation and finance.

    Télécharger le document

    Réglementation signalisation du véhicule autonome

    Position technique de filière Cette Position Technique de la Filière sur la Signalisation du Véhicule Autonome couvre les niveaux d’automatisation SAE 3 et 4 avec conducteur ; le véhicule circulant dans une voie à chaussée séparée avec au moins 2 voies de circulation, dans lesquels piétons et cyclistes ne sont pas autorisés. De plus, nous faisons l’hypothèse que le futur code de la route autorisera aux conducteurs de véhicule autonome de niveau SAE 3 et 4 de réaliser des activités autres que la conduit

    Télécharger le document

    Le véhicule étendu connexion “over the air”

    Télécharger le document

    Besoin prévisionnel en infrastructures de recharge publiques

    L’objectif de 100 000 points de recharge publics en France en 2021 est confirmé. Selon le scénario de référence de la PFA (Green constraint, CAFE compliant en France), près de 300 000 points sont requis en 2025 en France, plus de 600 000 en 2030. En Europe, le besoin s’élève à plus de 1.2 millions de points de charge en 2025 et plus de 2.3 millions en 2030. L’effort sur le déploiement des bornes publiques et privées en France doit donc être soutenu, en cohérence avec un parc de véhicules rechargeables de plus de 7 millions en 2030, correspondant un investissement supérieur à 500 millions d’€.

    Télécharger le document

    Cahier des charges générique sur l’incorporation de pièces plastiques recyclées dans l’automobile

    Avec près de 30% en moyenne en masse tous matériaux recyclés (acier, aluminium, plastiques…) dans les automobiles de marque française, la filière automobile est une des industries les plus consommatrices de matériaux recyclés. A noter que près de 65% de la production de polypropylène recyclé est aujourd’hui consommée en France par l’industrie automobile. Dans le cadre de la feuille de route économie circulaire, la PFA a validé un cahier des charges générique permettant de définir les principales caractéristiques attendues sur les matières plastiques recyclées. Sur cette base, elle pourra étudier les matières proposées pour validation dans des pièces automobiles.

    Télécharger le documentDownload the document

    Les moteurs thermiques dans le monde automobile

    Les études prospectives estiment que les véhicules 100% électriques représenteront environ 20% du marché européen et 10% du marché mondial à l’horizon 2030.

    Dans ce contexte, les motorisations thermiques équiperont encore 80% des véhicules vendus, couplées à une hybridation (tous niveaux confondus). Elles devront donc répondre aux exigences réglementaires à venir, en consommation et en émission de polluants, avec un challenge majeur qui est celui du coût des moteurs, notamment pour les pays émergents, tout en bénéficiant de nouvelles latitudes d’optimisation introduites par l’hybridation et la chaine de transmission de puissance (boites de vitesses évoluées et intelligentes).

    Télécharger le document

    Les matériaux pour l’allégement des véhicules

    Les objectifs de cette étude sont multiples : 

    - évaluer les besoins de la filière automobile en termes de matériaux et technologies de transformation (mise en forme et assemblage)

    - identifier les solutions porteuses d’avenir et sur lesquelles la filière souhaite orienter ses travaux prioritairement

    Télécharger le document

    Évolution du mix powertrain des véhicules légers en Europe à 2035

    Afin d’apprécier l’évolution du mix powertrain des véhicules légers en Europe à 2035, un modèle de projection des parcs, ventes et mix technologiques a été construit. Le modèle développé, en accord avec les membres de la PFA, s’articule autour de 4 scenarios caractérisés par la variation de plusieurs hypothèses macroéconomiques, de coûts technologiques, réglementaires…

    Télécharger le documentVoir la video

    Rapport de mission CNI Batterie

    La transition énergétique conduit à une très forte croissance des besoins en batteries pour les applications de mobilité (électrification des véhicules) et stationnaires. Compte tenu du caractère stratégique de ce marché et de son poids économique, l’émergence d’une offre industrielle française et européenne dans le domaine des batteries est désormais, par la volonté du Gouvernement, un chantier prioritaire des travaux du CNI. Le CNI a confié aux Présidents de la PFA, de l’UIC, et à la Directrice du LITEN une mission relative à l’émergence de cette offre industrielle.

    Télécharger le rapportTélécharger la présentation

    Développement d’une filière intégrée de recyclage des batteries lithium

    Travaux pilotés par le Comité Stratégique de Filière Mines et Métallurgie et le Comité Stratégique de Filière Automobile, dans le cadre du Conseil National de l’Industrie.

    Synthèse des travaux 2018-2019Rapport final 2020

    Étude RTE / Avere-France : une intégration de la mobilité électrique sans difficulté pour le réseau

    Fruit de plusieurs mois de travail, l’étude « Les enjeux du développement de l’électromobilité pour le système électrique » publiée par RTE et l’Avere-France démontre que le système électrique peut absorber un important développement de la mobilité électrique même avec un pilotage limité de la recharge. De plus, le véhicule électrique présente des atouts écologiques et économiques majeurs quelques soient les hypothèses envisagées.

    Télécharger le document

    Évolution des besoins en infrastructure de recharge publique pour les véhicules électriques rechargeables

    Télécharger le documentÉtude CODA

    Etude PFA – BIPE « Contribution des véhicules légers et lourds à la réduction de la demande énergétique et des émissions de CO2 à horizon 2035 dans le monde, basée sur l’étude Mix énergétique 2018 »

    Afin d’apprécier les évolutions des émissions de CO2 dans le monde à horizon 2035, un modèle de projection des parcs, ventes et mix technologiques des véhicules légers et des poids lourds a été construit. Cette note technique qui présente les résultats du modèle est réalisée annuellement afin d’intégrer les modifications récentes des différents marchés et de prendre en compte les évolutions en terme de réglementation et de technologie les plus à jour et les plus plausibles sur l’horizon de temps étudié. Parmi les hypothèses majeures du modèle, la version 2018 inclus désormais l’arrêt, après 2030, de l’offre de véhicules 100% thermiques diesel et essence en Europe, l’apparition future d’une offre élargie de véhicules légers roulant au gaz naturel sur cette zone ou encore la prise en compte des réglementations à la maille pays (et notamment les réglementations spécifiques aux véhicules utilitaires légers (VUL)).

    Télécharger le document

    Hydrogène et piles à combustible

    La mobilité hydrogène répond aux enjeux de protection de l’environnement (diminution des émissions de CO2) en complément des enjeux de développement des énergies renouvelables et de leurs besoins de stockage, et des enjeux d’indépendance énergétique. La mobilité hydrogène est par ailleurs une opportunité pour l’industrie française dans un contexte de transition énergétique, par un renforcement du positionnement technologique d’acteurs français sur la scène européenne et internationale. La PFA identifie des actions de soutien nécessaires au déploiement de cette technologie de mobilité, ainsi que des points de vigilance importants.

    Télécharger le documentTélécharger la présentation

    L’électronique de puissance, enjeu majeur des filières électronique et automobile

    Un groupe de travail des deux filières (automobile + électronique) a produit le plan d’action pour, dans le cadre du plan de relance, construire une initiative industrielle forte en France sur l’électronique de puissance avec le soutien des autorités Françaises. La PFA a décidé de créer une direction de programme pour conduire ce plan.

    • L’électronique de puissance représente un champ de valeur très important (entre 300 et 1000€ par voiture). Il est  essentiel d’être au top sur ces systèmes
    • Secteur en pleine mutation : volume x 7 et mutation technologique Wide Band Gap d’ici 2030 ; c’est maintenant qu’il faut prendre les bons aiguillages
    • La France dispose de bons atouts (acteurs industriels, labos de recherche) et qui se sont déjà mobilisés dans ce GT.3
    Le plan de relance est l’opportunité pour localiser en France Pour plus d’information, une semaine de l’Electronique de puissance est organisée du 6 au 10 juillet : https://pfa-auto.fr/agenda/semaine-de-lelectronique-de-puissance-6-au-10-juillet/

    Télécharger la présentationTélécharger la fiche projet STTélécharger la fiche projet RenaultTélécharger la fiche projet ValeoTélécharger la fiche projet Vitesco

    Matières premières, criticités et axes stratégiques des industriels de l’automobile

    Article de G.Bureau Même à l’heure de la digitalisation, une automobile reste un ensemble de plus d’une tonne de matériaux. Comme nous le verrons ces matières premières sont au cœur d’un écosystème complexe, international et interdépendant, à forts enjeux. Dans ce contexte, différents leviers sont possibles pour établir des stratégies pour la gestion des matières premières stratégiques.

    Télécharger le document

    Fabrication additive

    Position technique de Filière La fabrication additive a le vent en poupe. Toutefois, la technologie présente des contraintes économiques, physiques et de processus qui l’empêchent à court terme de produire en grande série pour l’industrie automobile. Cependant, la PFA, avec le support de l’Alliance Industrie du Futur, a lancé 11 projets/actions afin de robustifier l’approche de l’industrie automobile sur cette technologie

    Télécharger le document

    Projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité (PSPC)

    L’appel à projets « PSPC » est un dispositif de soutien fiancé par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) qui a pour vocation de sélectionner des projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité. Le 8e appel à projets est ouvert du 18 février 2019 au 14 janvier 2020 à 12h.

    Ce programme propose de soutenir de projets collaboratifs de recherche et développement structurants visant notamment des retombées économiques et technologiques directes sous forme de nouveaux produits, services et technologies, et des retombées indirectes en termes de structuration durable de filières. Les retombées économiques attendues des projets et de ces structurations de filières doivent concerner tous les partenaires industriels et en particulier les petites et moyennes entreprises (PME).
    Leur réalisation peut comporter des phases de recherche industrielle ainsi que des phases plus aval de développement expérimental, préalables à la mise sur le marché.

    Nature des projets attendus : Les projets attendus présentent un montant de programme compris entre 4 et 50 millions d’euros. Une priorité est donnée aux projets soutenus par les Comités stratégiques de filières (CSF).

    Type d’aide : Le financement apporté par l’Etat aux projets prend des formes mixtes de subventions et d’avances récupérables en fonction des risques liés aux projets, selon le régime d’aide n°SA 40391

    Calendrier : Les projets éligibles passent en audition de présélection au fil de l’eau selon le calendrier de l’appel à projets en vigueur (cf cahier des charges).AAP ouvert jusqu’au 14 janvier 2020 à 12h00 (midi).

    Rapprochez-vous de votre pôle de compétitivité pour plus d’informations

    Voir l'appel à projet

    Investissement d’avenir – Concours d’innovation

    L’ADEME et la BPI opèrent le Concours d’innovation dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir (cahier des charges en pièce jointe), Concours spécialement dédié au financement des projets innovants portés par des PME.

    La troisième vague du Concours d’innovation se clôture le 14 mai prochain.

    Les petites et moyennes entreprises (PME) françaises jouent un rôle majeur dans la croissance économique nationale.

    Le « Concours d’innovation – Croissance », financé par le Programme d’investissements d’avenir (PIA), vise à soutenir des projets innovants portés par des start-ups et des PME (selon le droit européen1), et à favoriser l’émergence accélérée d’entreprises leaders dans leur domaine, pouvant prétendre à une envergure mondiale. Il sélectionne, dans le cadre d’une procédure favorisant la compétition, des projets d’innovation au potentiel particulièrement fort pour l’économie française. Il permet de cofinancer des projets de recherche, développement et innovation, dont les coûts totaux se situent entre 600 k€ et 5 M€, et contribue à accélérer le développement et la mise sur le marché de solutions et technologies innovantes.

    Il s’inscrit en cohérence avec le « Concours d’innovation i-Lab » de création d’entreprises de technologies innovantes, avec lequel il forme un continuum de financement au profit des start-ups et PME nationales les plus innovantes. Sont notamment recherchés, lorsque la thématique s’y prête2, les projets deep tech3.

    Les projets soutenus dans le cadre de ce Concours sont portés par une entreprise unique et sont non collaboratifs.

    Voir l'appel à projetTélécharger le cahier des charges

    Cl’eo – veille technologique Transports et Mobilité

    Accéder à la plateforme

    Inovev – Marché : Prévisions volumes
    et analyses marché

    Accéder à la plateforme