Recherche et développement

Programme France Véhicule autonome

Sécurité, ADAS, Véhicule autonome

Capteurs

Véhicule et sécurité

Gestion des données et sécurité

Fusion des données et IA

Le véhicule autonome, environnement et infrastructure

Programme France Véhicule à faible empreinte environnementale

Connectivité et mobilité intuitive

Interfaces homme-machine (IHM)

Communication et données

Objets de mobilité pour tous

Usage et intermobilité

Autres sujets d’intérêts

Bien être à bord

Acoustique

Qualité de l’air

Chauffage et climatisation

Procédés et assemblage

Nouveaux matériaux

Assemblages multi-matériaux

Fabrication additive

Usine numérique/ Industrie 4.0

Programme France Véhicule à faible empreinte environnementale

Electrification et hybridation

Systèmes de stockage d’énergie – Batteries

Systèmes de stockage d’énergie – H2

Chaînes de traction hybrides et électriques

Nouvelles architectures véhicules

Infrastructures de recharge

Actionneurs et machines électriques

Composants électroniques actifs et passifs

Groupe motopropulseur à combustion interne

Moteur à combustion interne

Conversion et gestion de l’énergie

Auxiliaires et transmissions

Post-traitement

Carburants

Rendement véhicule

Allègement

Aérodynamique, frottements et acoustique

Réduction matière, empreinte environnementale

Etude PFA – BIPE « Contribution des véhicules légers et lourds à la réduction de la demande énergétique et des émissions de CO2 à horizon 2035 dans le monde »

Afin d’apprécier les évolutions des émissions de CO2 dans le monde à horizon 2035, un modèle de projection des parcs, ventes et mix technologiques des véhicules légers et des poids lourds a été construit. Cette note technique qui présente les résultats du modèle est réalisée annuellement afin d’intégrer les modifications récentes des différents marchés et de prendre en compte les évolutions en terme de réglementation et de technologie les plus à jour et les plus plausibles sur l’horizon de temps étudié.

Parmi les hypothèses majeures du modèle, la version 2018 inclus désormais l’arrêt, après 2030, de l’offre de véhicules 100% thermiques diesel et essence en Europe, l’apparition future d’une offre élargie de véhicules légers roulant au gaz naturel sur cette zone ou encore la prise en compte des réglementations à la maille pays (et notamment les réglementations spécifiques aux véhicules utilitaires légers (VUL)).

Télécharger le document

Projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité (PSPC)

L’appel à projets « PSPC » est un dispositif de soutien fiancé par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) qui a pour vocation de sélectionner des projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité. Le 8e appel à projets est ouvert du 18 février 2019 au 14 janvier 2020 à 12h.

Ce programme propose de soutenir de projets collaboratifs de recherche et développement structurants visant notamment des retombées économiques et technologiques directes sous forme de nouveaux produits, services et technologies, et des retombées indirectes en termes de structuration durable de filières. Les retombées économiques attendues des projets et de ces structurations de filières doivent concerner tous les partenaires industriels et en particulier les petites et moyennes entreprises (PME).
Leur réalisation peut comporter des phases de recherche industrielle ainsi que des phases plus aval de développement expérimental, préalables à la mise sur le marché.

Nature des projets attendus : Les projets attendus présentent un montant de programme compris entre 4 et 50 millions d’euros. Une priorité est donnée aux projets soutenus par les Comités stratégiques de filières (CSF).

Type d’aide : Le financement apporté par l’Etat aux projets prend des formes mixtes de subventions et d’avances récupérables en fonction des risques liés aux projets, selon le régime d’aide n°SA 40391

Calendrier : Les projets éligibles passent en audition de présélection au fil de l’eau selon le calendrier de l’appel à projets en vigueur (cf cahier des charges).AAP ouvert jusqu’au 14 janvier 2020 à 12h00 (midi).

Rapprochez-vous de votre pôle de compétitivité pour plus d’informations

Voir l'appel à projet

Investissement d’avenir – Concours d’innovation

L’ADEME et la BPI opèrent le Concours d’innovation dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir (cahier des charges en pièce jointe), Concours spécialement dédié au financement des projets innovants portés par des PME.

La troisième vague du Concours d’innovation se clôture le 14 mai prochain.

Les petites et moyennes entreprises (PME) françaises jouent un rôle majeur dans la croissance économique nationale.

Le « Concours d’innovation – Croissance », financé par le Programme d’investissements d’avenir (PIA), vise à soutenir des projets innovants portés par des start-ups et des PME (selon le droit européen1), et à favoriser l’émergence accélérée d’entreprises leaders dans leur domaine, pouvant prétendre à une envergure mondiale. Il sélectionne, dans le cadre d’une procédure favorisant la compétition, des projets d’innovation au potentiel particulièrement fort pour l’économie française. Il permet de cofinancer des projets de recherche, développement et innovation, dont les coûts totaux se situent entre 600 k€ et 5 M€, et contribue à accélérer le développement et la mise sur le marché de solutions et technologies innovantes.

Il s’inscrit en cohérence avec le « Concours d’innovation i-Lab » de création d’entreprises de technologies innovantes, avec lequel il forme un continuum de financement au profit des start-ups et PME nationales les plus innovantes. Sont notamment recherchés, lorsque la thématique s’y prête2, les projets deep tech3.

Les projets soutenus dans le cadre de ce Concours sont portés par une entreprise unique et sont non collaboratifs.

Voir l'appel à projetTélécharger le cahier des charges
Section vide. Modifier la page d'ajouter du contenu ici.