« Cette transformation en profondeur de la filière ne se fera pas sans les femmes et les hommes, sans miser massivement sur le capital humain, les talents et les compétences. Ici, la clé, c’est l’anticipation : l’anticipation, notamment, des nouveaux métiers et des nouvelles compétences qu’impliquent de si profondes mutations. »

Luc Chatel

Le saviez-vous ?

25.000 par an : c’est le nombre de recrutements au sein de la filière industrielle chaque année d’ici à 2022, dont 8000 ingénieurs, 6000 techniciens et agents de maitrise, 9000 ouvriers.

Le saviez-vous ?

25.000 par an : c’est le nombre de recrutements au sein de la filière industrielle chaque année d’ici à 2022, dont 8000 ingénieurs, 6000 techniciens et agents de maitrise, 9000 ouvriers.

Objectifs

Actualiser les études prospectives sur l’impact des mutations de la filière sur l’emploi et les compétences

Élaborer de nouveaux parcours de formation adaptés aux mutations de la filière amont

Accompagner les évolutions des compétences pour l’aval de la filière

Développer le recours à l’apprentissage dans la filière

Accompagner les entreprises et leurs salariés pour anticiper la transition

Renforcer l’attractivité de la filière et de ses métiers

Le contrat stratégique de filière

Signé le 22 mai 2018, ce contrat constitue une vision partagée de l’avenir de l’automobile, conciliant les exigences de l’agenda environnemental et la pérennité d’une filière d’excellence. Ramassé autour de grands projets structurants, il trace, pour les années à venir, la feuille de route d’une véritable transformation de la filière automobile française.

Télécharger le document

Le contrat stratégique de filière

Signé le 22 mai 2018, ce contrat constitue une vision partagée de l’avenir de l’automobile, conciliant les exigences de l’agenda environnemental et la pérennité d’une filière d’excellence. Ramassé autour de grands projets structurants, il trace, pour les années à venir, la feuille de route d’une véritable transformation de la filière automobile française.

Télécharger le document

Les engagements

✅ En termes de formation, les acteurs de la filière, des branches, des fédérations s’engagent à mobiliser les organismes de formation et les acteurs de la filière pour mettre en œuvre l’accord de convention du projet ACE signé en 2017 par les bénéficiaires et partenaires. Les pouvoirs publics s’engagent à poursuivre la politique de déploiement des campus des métiers et qualifications avec les Régions et les rectorats pour accompagner les filières pour un lien étroit du monde académique et des entreprises.

✅ Afin d’accompagner les entreprises et leurs salariés pour anticiper les mutations industrielles, une feuille de route partagée sera élaborée par la filière avec les partenaires sociaux et le ministère du Travail en mobilisant si nécessaire de nouveaux outils (engagements de développement de l’emploi et des compétences, plan d’investissement compétences). Dans un contexte de réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage qui permettra dès sa conclusion de mieux formaliser les engagements réciproques des parties,

La filière développera le recours à l’apprentissage et à l’alternance, avec l’ambition d’accroître d’au moins 50% d’ici fin 2022 le nombre d’apprentis ou de formation en alternance pour les salariés en reconversion (bac pro, BTS, ingénieurs) compte tenu de l’évolution des besoins en compétence.