Signature du contrat stratégique de filière

22 mai 2018 - Ce contrat constitue une vision partagée de l’avenir de l’automobile, conciliant les exigences de l’agenda environnemental et la pérennité d’une filière d’excellence. Ramassé autour de grands projets structurants, il trace, pour les années à venir, la feuille de route d’une véritable transformation de la filière automobile française.

La filière de l’industrie et des services de l’automobile est un actif stratégique pour l’économie de notre pays. Dans les territoires, 150 000 PME et ETI, plus de 800 000 salariés œuvrent quotidiennement au rayonnement mondial de l’automobile française, porte-étendard, et à bien des égards, vitrine et locomotive des savoir-faire industriels « made in France ».

En 2008, une crise mondiale d’une violence inouïe a frappé de plein fouet la filière. En 10 ans, grâce à la mobilisation de l’ensemble des acteurs, appuyée par la puissance publique, grâce à des efforts sans précédent des entreprises, déployés dans l’investissement, l’innovation, la montée en gamme et les services, l’automobile française a retrouvé son dynamisme et ses lettres de noblesse.

Dix ans après la crise, notre base industrielle automobile sort modernisée, transformée et renforcée.

Mais elle doit aujourd’hui s’armer pour relever les immenses défis qui sont devant elles : concurrence féroce de nouveaux entrants, impératifs environnementaux, irruption du numérique à tous les étages, nouvelles mobilités et attentes sociétales, l’automobile est aujourd’hui percutée par des disruptions majeures qui rebattent en profondeur les cartes du marché mondial et les positions acquises des acteurs traditionnels.

Face à cette révolution des mobilités et ses innombrables opportunités économiques, la filière automobile française, filière d’excellence doit se mettre en ordre de marche et de conquête. Elle doit également être placée dans un écosystème prompt à libérer sa capacité d’innovation et à booster ses performances. C’est tout l’objet du contrat stratégique de filière, signé en mai 2018, qui fédère l’ensemble des acteurs, de l’amont (industrie) à l’aval (services). Un contrat porteur d’une ambition forte : faire de la France un acteur majeur des mobilités du XXIème siècle.

La France a été une grande nation automobile au XXème siècle.
Elle peut figurer parmi les leaders de la mobilité du XXIème siècle.

Ce contrat constitue une vision partagée de l’avenir de l’automobile, conciliant les exigences de l’agenda environnemental et la pérennité d’une filière d’excellence. Ramassé autour de grands projets structurants, il trace, pour les années à venir, la feuille de route d’une véritable transformation de la filière automobile française. Energie, compétitivité, digital, environnement, capital humain, il vise à actionner un à un les leviers d’une transformation rapide, profonde et pérenne.

Une transformation méthodique, cadencée, fondée sur le jeu collectif et la responsabilité de chaque acteur de la filière comme de la puissance publique.

Un contrat de filière, enfin, qui a pour maître-mot l’anticipation. Anticipation des usages naturellement, mais aussi et surtout des mutations vers les nouveaux métiers, les nouvelles compétences qu’implique cette révolution des mobilités. C’est pourquoi nous avons placé la formation des femmes et les hommes de l’industrie automobile au cœur de sa transformation.

Anticiper, car le futur conquérant de l’automobile française s’écrit maintenant.

À lire aussi