FFC – Retour sur le succès des Rencontres de la Filière 2022

(copyright NICOLAS RODET)

L’Homme de la Filière 2022

L’évènement a été ponctué par la remise du prix de « L’homme de la Filière », attribué cette année à Luc Chatel. Le président de la PFA a reçu le prix des mains de Henri PACCALIN, Président de la CSIAM, en compagnie de Patrick Cholton, qui ont voulu, à travers ce prix, « saluer l’action de Luc CHATEL et de la PFA au plus fort de la crise, pour soutenir nos entreprises ».

Retrouvez la cérémonie en vidéo :

Temps forts et conférences

La journée a été l’occasion d’échanges de vues et de tables-rondes sur les enjeux de la filière. Le ministre Clément Beaune est intervenu en vidéo, avant des prises de paroles éclairantes sur les défis réglementaires de la transition énergétique, les ZFE, mais aussi le contexte économique marqué par les tensions inflationistes.

 

Retrouvez les interventions en vidéo :

 

Présentation de SOLUTRANS :

Patrick CHOLTON a présenté les contours de l’édition 2023 de SOLUTRANS. Au menu, des thèmes porteurs des enjeux de la filière, comme la transition énergétique, le rétrofit, les modes de livraison alternatifs…


Revivez le Mondial de l'Auto au jour le jour

 

  • 16 octobre – J-1

Dans les éditions du week-end du Figaro, Luc Chatel, président de la Plateforme automobile, rappelle à quel point l’automobile occupe une place centrale dans la mobilité des Français.

Le montage se termine à Paris porte de Versailles. Le Mondial de l’Auto, seul salon international en Europe en 2022, sera la vitrine du nouveau monde automobile : résolument électrique, premier salon de la révolution hydrogène, ouvert sur les nouvelles tendances qui redessinent la consommation du produit automobile.

 

  • 17 octobre – Journée presse et inauguration présidentielle

Sur BFM business, Luc Chatel, président de la Plateforme automobile, souligne que, depuis le dernier salon, en quatre ans, l’industrie automobile a connu plus de transformations que ces quarante dernières années.

Lors de la journée presse, se dévoilent les avant-premières mondiales et, tout particulièrement, sur les stands des groupes Renault et Stellantis.

Luca de Meo, pour le groupe Renault a dévoilé six avant-premières mondiales dont, notamment, une interprétation de son iconique Renault 4, 4EVER Trophy, futur modèle 100 % électrique qui sera commercialisé en 2025, et produit en France à Maubeuge, mais aussi le nouveau Kangoo E-Tech électrique, dont la production est également annoncée à Maubeuge.

Carlos Tavares, pour Stellantis, a notamment annoncé une montée en puissance de la production de voitures à batterie en France. Stellantis, qui produit déjà six véhicules 100 % électriques dans l'Hexagone, prévoit de doubler ce chiffre « à brève échéance ». Les Peugeot 308, 308 break et 408 électriques seront notamment produites à Mulhouse (Haut-Rhin). Les SUV 3008 et 5008 électriques seront produits à Sochaux et le futur SUV électrique de Citroën à Rennes.

Accueilli par Luc CHATEL, président de la Plateforme automobile (PFA), Frédéric BEDIN, président du groupe HOPSCOTCH et Serge GACHOT, le Directeur général du Mondial, le président de la République, accompagné de cinq ministres, passe cinq heures et demi au Mondial de l’Auto.

Au Mondial, VALEO a fait les choses en grand :

  • 18 octobre – Paris Automotive Summit et 1ère journée publique

Le 18 octobre au matin, au Dôme de Paris, s’ouvre le Paris Automotive Summit porté par le Mondial de l’Auto et par le salon Equip Auto, réunis pour la 1ère fois porte de Versailles.

Les interventions de Luca de Meo (Renault Group), de Christophe Périllat (VALEO), ou encore de Carlos Tavares (Stellantis), parmi bien d’autres intervenants, sont suivies par près de 2000 personnes sur place et plus de 40 000 personnes à distance sur les réseaux sociaux.

Pavillons 6, 4 et 3, ce sont les portes du Mondial de l’Auto qui s’ouvrent enfin au grand public, après quatre ans de patience…

Deux ministres effectuent une visite du Mondial, dans l’après-midi. Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, et Roland Lescure, le ministre de l’Industrie qui annonce sa volonté d’un « soutien massif à l’innovation et à l’industrialisation, sur toute la chaîne de valeur de l’automobile ».

  • 19 octobre – L’hydrogène et la surprise de Teddy Riner

Avec la présence de Hyvia (Renault), de Stellantis, de SYMBIO et de PLASTIC OMNIUM, le Mondial 2022 est résolument le premier salon de la révolution Hydrogène :

La deuxième journée ouverte au public est marquée par la visite surprise de Teddy Riner.

  • 20 octobre – Séance de dédicaces avec Miss France et visite ministérielle

Au Micro de Patrick Roger dans la matinale de Sud Radio, Luc Chatel, président de la Plateforme automobile, souligne l’exigence de relever le défi de l’électrification en garantissant la liberté de mouvement.

La troisième journée ouverte au public est notamment marquée par la visite de Diane Leyre, Miss Fance.

Le ministre des Transports, Clément Beaune, en visite au Mondial, réaffirme l’engagement du gouvernement à rendre le véhicule électrique plus accessible.

  • 21 octobre – Futur de la mobilité, futur de l’industrie : le débat a lieu au Mondial

« Industrie automobile : la reconquête de notre souveraineté est une priorité », pour Luc Chatel, président de la Plateforme automobile, dans L’Express, en kiosque depuis hier.

Quatrième journée d’ouverture au public, et toujours plus de passion :

  • 22 octobre – Un monde fou et une commande de 10 000 véhicules pour HOPIUM

  • 23 octobre – Clap de fin et pari réussi pour le Mondial de l’Auto

Pari réussi pour le Mondial de l’Auto qui nous donne rendez-vous en 2024

 


Mondial de l'auto 2022 - Luc Chatel invité de BFM Business

 

Luc Chatel était l'invité de BFM Business. Revoir la vidéo :


Revivez les moments forts du #ParisAutomotiveSummit 2022

Au cœur du Mondial de l’Auto et du salon Equip Auto, réunis porte de Versailles, du 17 au 23 octobre, la 1ère édition du #ParisAutomotiveSummit a constitué un temps fort le 18 octobre au matin au Dôme de Paris (Palais des Sports, 34 bd Victor, Paris XV – Porte de Versailles).

L’évènement exceptionnel a réuni 2000 personnes, plus de 40.000 personnes pour le live sur les réseaux sociaux, et rassemblé dirigeants mondiaux du secteur et nouveaux acteurs innovants pour partager leur vision des défis d’avenir du secteur et de la mobilité du futur. 

Parmi les intervenants, Carlos TAVARES, à la tête du groupe Stellantis, Luca de MEO, directeur général du groupe Renault, Christophe Périllat, directeur général de Valeo, le ministre Bruno Le Maire, Luc Chatel, président de la PFA, ou encore Wang CHUANFU, président de BYD. Mais aussi des acteurs phares du nouvel écosystème automobile : HOPIUM, Google, BNP-PARIBAS, …

Le summit est ouvert en vidéo :

Discours d'ouverture de Luc Chatel :

Intervention de Luca de Meo, CEO de Renault :

L'intervention de Christophe Périllat, CEO de Valeo :

L'intervention de Bruno Le Maire :

Table ronde sur la mobilité durable, mobilité du futur :

Intervention de Michael Shu, BYD Europe :

Intervention de Carlos Tavares, CEO de Stellantis :


Fit for 55 - L’Europe face à quatre défis historiques

« Après la décision du Conseil Environnement du 28 juin, l’Europe face à quatre défis historiques »

 

La décision du Conseil Environnement (28 juin 2022), de suivre la Commission et le Parlement européen sur le paquet Fit for 55, était attendue. Elle consacre le 100% électrique comme technologie unique pour les véhicules légers dès 2035, tout en prévoyant une clause de rendez-vous en 2026 pour faire un point sur d’éventuelles autres options technologiques.

La PFA en prend acte. Et, si les industriels démontreront une fois de plus leur capacité à être au rendez-vous, on ne peut que souligner l’ampleur des défis que suppose désormais, pour l’Europe et pour la France, une telle décision :

  • Défi environnemental :  l’efficacité écologique de la décision qui est prise aujourd’hui sur la seule base des émissions à l’usage, se mesurera demain à l’aune de l’ensemble du cycle de vie du véhicule. Il s’agit de valoriser pleinement et dès à présent l’atout dont bénéficie la France d’une électricité faiblement carbonée. 
  • Défi de l’accessibilité à la mobilité électrique pour tous, quels que soient le territoire que l’on habite ou les revenus que l’on perçoit : s’ouvre, avec cette décision, la nécessité impérieuse de permettre à tous les Français d’acheter un véhicule électrique en garantissant un niveau soutenu d’aides à l’achat, et une course contre la montre pour équiper tous les territoires en infrastructures de recharge : la France ne compte que 62 000 bornes de recharge accessible au public, il en faudra dix fois plus à horizon 2030 et développer dans le même temps les stations hydrogène.
  • Défi de la compatibilité d’une telle décision avec l’ambition industrielle affichée en France comme en Europe : on chiffre à au moins 100 000 les pertes potentielles d’emplois dans la filière en France d’ici à 2035 sous l'impact de ces transformations. L’accompagnement massif des salariés et des 4000 PME qui font le tissu industriel de l’automobile en France est une exigence ainsi que le redressement de la compétitivité du site France, pour attirer les investissements massifs à réaliser dans les nouvelles chaines de valeur (batterie, électronique de puissance, hydrogène pour la mobilité, économie circulaire).
  • Défi de la souveraineté, enfin, face aux risques de dépendances accrues que crée une telle décision pour nos pays : selon l’AIE, 50% de la chaine de valeur du véhicule et 75% de la chaine de valeur de la batterie sont aujourd’hui situées en Chine. L’Europe doit d’urgence sécuriser l’approvisionnement en terres rares et matériaux stratégiques, développer le raffinage des minerais et porter attention à la question du contenu carbone des produits importés.   

 

 


Fit fo 55 - Luc Chatel invité de BFM Business

"L'interdiction du thermique c'est un grand saut dans le vide et c'est un sabordage industriel".

 

Revoir l'interview complète

 

 


5G OPEN ROAD, la révolution autonome en route

5G OPEN ROAD, la révolution autonome en route

Lancement du projet 5G Open Road de mobilité connectée et automatisée

 

Paris, le 20 avril 2022 – Seize acteurs* majeurs de la mobilité du futur ont signé un accord de coopération d’une durée de 3 ans pour créer 5G OPEN ROAD, l’un des plus grands programmes d’assistance à la conduite de véhicules automatisés connectés sur routes ouvertes en Europe. D’un montant de près de 90 millions d’euros, ce projet est cofinancé par les membres du consortium dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir et la BPI (Banque Publique d’Investissement).

Véritable révolution à venir dans les services de la mobilité connectée et automatisée, la 5G permet de développer de nombreux services de mobilité en connectant les véhicules entre eux, avec les infrastructures en bord de route et le cloud, pour améliorer la sécurité et fluidifier le trafic en zone dense. Parmi les cas d’usage identifiés en zone urbaine, le projet se concentrera sur la sécurisation des piétons et autres vulnérables, la réduction de l’empreinte carbone de la mobilité, la logistique du dernier kilomètre, et le transport à la demande via des navettes autonomes.

5G OPEN ROAD rassemble un écosystème de partenaires et sous-traitants privés, publics et académiques représentant une nouvelle chaîne de valeur. Les acteurs travailleront en étroite collaboration avec les agglomérations sur les bénéfices de la 5G et les enjeux associés.

Coordonné par la PFA (Plateforme automobile) et Nokia, le projet 5G OPEN ROAD est déployé sur le plateau de Saclay et dans la Communauté d'agglomération de Versailles Grand Parc (Île de France). Il s’appuie sur :

  • Des réseaux de télécommunication 5G de Bouygues Telecom et Nokia ;
  • Une diversité de prototypes de véhicules autonomes et connectés en 5G de Stellantis, Renault, Valeo, MILLA GROUP, TwinswHeel ;
  • Des équipements de bord de route intelligents et connectés de Lacroix city ;
  • Une plateforme de traitement de messages et de données, les algorithmes de décision et les applications fournissant les services de Capgemini, de Goggo Network, de Montimage et de Smile.

Des savoir-faire et des compétences d’instituts et centre d’essais : Cerema, UTAC, Systematic.

Pour tester ces différents cas d’usage, le projet dispose de véhicules de niveau d’autonomie L2+[1] (Renault et Stellantis), de robots taxis niveau L4[2] (Valeo), de navettes autonomes électriques L4 (MILLA), de droïdes de logistique autonome (TwinswHeel, Valeo ou MILLA) pour le dernier kilomètre et d’objets de micromobilité tous connectés en 5G. Nokia Bell Labs fournit une plateforme « edge computing » hébergeant les traitements débarqués, dont la supervision en temps réel des objets mobiles qui sera utilisée pour la micromobilité.

Le projet, lauréat du Comité d'orientation pour la recherche automobile et pour les mobilités (Coram), est financé par le gouvernement dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA).

 

Bouygues Telecom, Capgemini, Cerema, Goggo Network, Lacroix city, MILLA GROUP, Montimage, Nokia, Renault, Smile, Stellantis, Systematic, TwinswHeel, UTAC, Valeo.

[1] Niveaux d’autonomie des véhicules allant de L0 à L5. L2+ définissant une autonomie partielle avancée.

Niveau d’autonomie élevée : A partir de ce niveau, aucune assistance de la part du « conducteur » n’est requise.


Impact de la crise ukrainienne / Présidentielle ­| Luc Chatel invité de de France Info

Lundi 14 mars 2022, Luc Chatel était l’invité de de la matinale de France Info : le président de la Plateforme automobile (PFA) était interrogé sur l’impact, sur le secteur automobile économique, de la crise ukrainienne, en particulier de la flambée des prix de l’énergie. Mais aussi sur les priorités et propositions du secteur pour la présidentielle 2022, alors que les candidats intervenaient, le même jour, devant la filière automobile.

Impacts de la crise ukrainienne | Impacts liés aux activités réalisées en ou pour la Russie et l’Ukraine, impacts sur l’approvisionnement et sur l’augmentation des cours des matières premières, Luc Chatel a notamment été interrogé sur les conséquences sur le secteur de la flambée des prix de l’énergie.

 

Impacts potentiels de la crise ukrainienne sur le secteur automobile_web V2

 

Présidentielle 2022 | Pour Luc Chatel, « l’avenir du secteur automobile va se jouer sur les décisions qui seront prises dans les cinq ans » :

 

Présidentielle 2022 | Priorités et propositions de la filière automobile :

 

220311_Communiqué_Présidentielle_Priorités et propositions de la filière automobile

 


Présidentielle 2022 | Les candidats face à la filière automobile

Alors que les perspectives de marché restent très incertaines dans le contexte particulièrement préoccupant de la crise ukrainienne, l’avenir du secteur automobile, confronté à des transformations historiques sans précédent, va se jouer sur les décisions qui seront prises dans les cinq ans.

 

 

L’ensemble de la filière automobile, la PFA, Mobilians, la FIEV et la CSIAM, - constructeurs, équipementiers, sous-traitants, distributeurs, services de l’automobile et importateurs de véhicules – auditionnait, le lundi 14 mars 2022, les candidats officiels à l’élection présidentielle.

 

 

Bruno Le Maire, pour Emmanuel Macron, propose une "clause de revoyure" en 2028 pour le paquet Climat Fit for 55 :

Sébastien Pilard, pour Eric Zemmour, plaide pour « la réindustrialisation de la France » :

Karima Delli, pour Yannick Jadot, défend l’intermodalité :

Anne Hidalgo propose une formule de « leasing social » :

Xavier Bertrand, pour Valérie Pécresse, défend l’hybride et l’hybride rechargeable :

Jean-Philippe Tanguy, pour Marine Le Pen, veut « inciter et non contraindre » :

Jacques Baudrier, pour Fabien Roussel, juge les aides à l’achat insuffisantes :

Jean Lassalle entend défendre une politique du « bon sens » :

Eric Coquerel, pour Jean-Luc Mélenchon, veut « diminuer l'usage de la voiture individuelle » :

 

Les propositions de la filière automobile : 

 

220311_Communiqué_Présidentielle_Priorités et propositions de la filière automobile

Télécharger les propositions de la filière automobile

 

 


Lancement de la 4ème promotion de l'Accélérateur Automobile

Paris, le 8 décembre 2021 – Nicolas Dufourq, Directeur général de Bpifrance, Luc Chatel, Président de la PFA, et Francis Bartholomé, Président du CNPA, ont donné le coup d’envoi de la quatrième promotion de l’Accélérateur Automobile ce mardi à Station F, en présence de la ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

 

Vingt-sept PME et ETI françaises, disposant d’un fort potentiel de croissance et d’une volonté d’améliorer leur compétitivité, ont été sélectionnées pour bénéficier de ce programme d’accompagnement de 18 mois. Cette quatrième promotion, ayant pour marraine Béatrice Foucher, Directrice Générale de DS Automobiles inscrit sa dynamique sur l’intégralité du tissu économique : des entreprises de la filière industrielle à celles des services de l’automobile.

 

Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance, déclare : « Fort du succès des trois premières éditions, je suis heureux que la dynamique se poursuive, aux côtés de la PFA et du CNPA, avec cette nouvelle promotion composée de 27 champions du secteur automobile, porte-étendards de la French Fab. Ce programme d’accompagnement conçu sur-mesure pour répondre aux enjeux et aux mutations historiques de toute la filière pourra contribuer à donner à ces entreprises les moyens de soutenir leur croissance et d’accélérer leur capacité d’innovation et de transformation, composantes essentielles de leur pérennité. »

 

Face aux transformations historiques du secteur automobile, Bpifrance, la PFA et le CNPA entendent jouer un rôle d’accélérateur de croissance et de transformation pour renforcer la compétitivité des entreprises de toute la filière implantées au cœur des territoires.

 

Les entreprises de la quatrième promotion de l’Accélérateur seront ainsi accompagnées dans leurs projets de transformations et d’adaptations aux enjeux sociétaux, technologiques et environnementaux que connait le secteur pour assurer leur pérennité.

 

« Face aux défis sans précédent auxquels fait face le secteur automobile, nous avons voulu, avec Bpifrance, jouer un rôle d’accélérateur pour renforcer la compétitivité de la filière », explique Luc Chatel, président de la PFA.

« Depuis le lancement de la toute première promotion en 2019, près d’une centaine de dirigeants de PME et ETI, parmi le plus prometteuses du secteur, se sont lancées dans cette aventure. Ces pépites de la filière automobile ont compris que, pour s’adapter à ces immenses défis de la mobilité et pour développer une croissance pérenne, elles devaient être agiles et se structurer. L’accompagnement de Bpifrance est un soutien essentiel pour y parvenir.»

 

« Les services de l’automobile et de la mobilité sont un vivier sans précédent d’innovations face aux défis des mobilités », explique Francis Bartholomé, Président du CNPA. « Nous sommes très heureux que, pour la première fois, le CNPA soit partenaire, aux côtés de Bpifrance et de la PFA, de cette promotion de l’Accélérateur Automobile, qui permettra d’accompagner la diversité et la richesse de solutions proposées par les entreprises des services et de soutenir leur transformation, qu’elle soit technologique, sociétale ou environnementale, pour renforcer leur compétitivité. Le CNPA a toujours considéré que l’accélération de la transformation des entreprises de l’aval de la filière était au cœur de ses missions, c’est en ce sens qu’il a créé en 2017 le « Moove Lab », programme d’accélération des startups de la mobilité installé à Station F, qui a déjà permis d’accompagner une soixantaine de jeunes pousses. Le partenariat du CNPA dans le cadre de l’Accélérateur Automobile constitue un prolongement de ces actions menées depuis plusieurs années, nous souhaitons remercier Bpifrance pour cette initiative. »

 

Les 27 PME et ETI ont été selectionnées pour leur motivation, leur dynamique de croissance et pour leur forte ambition à devenir les championnes de demain. Elles s’apprêtent à suivre un programme d’accompagnement intensif qui leur offrira les outils nécessaires pour liberer leur plein potentiel :

 

  • Conseil: réalisation d’un diagnostic d’entrée ou d’un diagnostic 360° pour identifier les axes prioritaires de croissance et accès à des modules de conseil dédiés adapté en fonction de la taille de l’entreprise ;
  • Formation: participation à six séminaires en partenariat avec HEC permettant aux entreprises de renforcer leurs compétences et nourrir leurs réflexions stratégiques ;
  • Rencontres filières : Accès privilégié à 115 entreprises de la filiére automobile et notamment les grands donneurs d’ordre du secteur ainsi qu’avec d’autres acteurs de filières industrielles.

Depuis 2019, près de 100 PME et ETI de la filière automobile ont été accompagnées dans le cadre de l’Accélérateur Automobile.

 

Les 27 entreprises de la quatrième promotion de l’Accélérateur Automobile :

 

 

Modelage Hoche Toulet

 

Prototypiste de la pièce mécanique.

 

https://www.modelage-hoche-toulet.com/

Rc Modeles

 

Large gamme de protections optimisées sur mesure de l’unité à la petite série.

 

https://www.rcmodeles.com/

Many Vigier Equipements

 

Entreprise spécialisée dans l’aménagement de véhicules utilitaires.

 

 

http://many-vigier.fr/

E-mersiv

 

E-MERSIV développe des batteries et des projets de véhicules spéciaux, industriels, aéronautiques

 

 

https://e-mersiv.com/fr/accueil/

Groupe Chapat

 

Opérateur dans la distribution automobile.

Cev

 

Spécialiste du treuil de halage et levage de tirage.

Carrossier constructeur de matériels de dépannage et de transport.

 

https://cev-treuil.com/

Société Lorraine de Cataphorèse Technique (SLCT)

 

 

La société Slct est spécialisée dans le traitement de surface des métaux, en cataphorèse (KTL) et en conditionnement et emballages spéciaux.

 

https://www.slct.fr/

Mdp Team

 

Mdp Team est concepteur et usineur de moule aluminium

 

https://www.mdp.team/

Cvim

 

Cvim est un spécialiste de la conception à la fabrication, de carrosserie industrielle, CVIM adapte poids lourds et véhicules utilitaires légers.

 

https://www.cvim.fr/

Favi

 

Favi développe et réalise des sous-ensembles complets et pièces techniques en fonderie sous pression aluminium, laiton et cuivre.

 

http://www.favi.com/

Cotrolia

 

Cotrolia offre une gamme d’intervention de réparation sur véhicules : calculateurs ABS/ESP, calculateurs moteur, calculateurs de frein de parking, colonnes de direction, pompes de direction…

 

https://www.cotrolia.fr/fr/

Dynafond

 

 

Dynafond est une fonderie d'aluminium moulé sous pression

 

 

http://www.dynafond.fr/

MaxiAvenue

 

MaxiAvenue est spécialiste de l'aménagement de véhicules utilitaires et d'accessoires de polices municipales : gyrophare, chasubles, rampe, triangle lumineux.

 

https://maxiavenue.com/fr/

Groupe Cobredia

 

Le groupe Cobredia est un opérateur dans la distribution automobile.

 

https://www.cobredia.fr/

Someve

 

Someve est une PME industrielle française qui développe, industrialise et produit des pièces manufacturées par la transformation mécanique à froid des métaux.

 

https://someve.com/

Logiroad

 

Logiroad développe des logiciels avancés d'aide à la décision pour la gestion de la circulation urbaine et la gestion des infrastructures routières.

 

https://www.logiroad.fr/

 

Metiffiot

 

Metiffiot propose des prestations de carrosserie, de réparation automobile et d’assurance.

 

https://www.metiffiot.fr/

 

 

Autec

 

Autec est un fabricant de matériels de viabilité hivernale et de propreté urbaine.

 

www.autec-france.fr

Récup’ Auto

 

Récup ’Auto est un groupe spécialisé dans la destruction de véhicules et la vente de pièces détachées d'occasions.

 

https://www.recup-auto.fr/

Calip Group

 

Calip Group est spécialisée dans l’usinage et l’assemblage d'ensembles et de sous-ensembles mécaniques.

 

https://www.calip-group.fr/

Tresse Industrie

 

Tresse Industrie est spécialisée dans la tresse à usage technique. Chaque génération a exercé ses compétences pour concevoir et réaliser des produits en parfaite adéquation avec les besoins de ses clients.

 

https://www.tresse.com/

Goupil

 

Goupil conçoit et fabrique des véhicules utilitaires électriques en France pour professionnels, collectivités locales et entreprises.

 

https://www.goupil-ev.fr/

Groupe PAC

 

Groupe PAC est une entreprise spécialisée dans la vente, l’installation et la maintenance d’équipements pour les ateliers automobiles.

 

Tecmaplast

 

Tecmaplast est une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de pièces techniques et d’aspect en thermoplastiques par injection.

 

http://www.tecmaplast.fr/

 

Equipement Peinture Service

 

De par sa maitrise des techniques dans la mise en œuvre de solutions de peinture automobile ou industrielle, le choix et l’installation d’outillages et de matériels, Equipement Peinture Service se positionne en interlocuteur privilégié des carrossiers et des industriels.

 

https://www.eps-peinture.fr/

 

 

Califil

 

Califil est un des leaders internationaux des fabricants de solutions de pièces en fil, tôle et tube.

 

https://www.califil.fr/

 

ALUnited

 

ALUnited est un fournisseur automobile de rang 1 en composants aluminium extrudés, formés, découpés, usinés, soudés.

 

Contacts presse :

 

 

 

Bpifrance

Sophie Santandrea

Tél : 01 45 65 51 62

sophie.santandrea@bpifrance.fr

  PFA

Laure de Servigny

Tel : 0670188875

Laure.deservigny@pfa-auto.fr

 

  CNPA

Laure de Verdun

Tel : 06 12 43 33 37

ldeverdun@cnpa.fr